Télécharger
02

Le mot du Président

François Malaise

L'entrepreneuriat social et solidaire

Deux mille vingt, une année hors du commun, déboussolante

Petit retour en arrière : fin 2019, le groupe Terre terminait magiquement l’année en fêtant ses 70 ans avec ses travailleur·euse·s et leurs proches. Septante années d’une aventure populaire proposant à chacun·e de ses membres de construire des vies dignes à partir de nos valeurs : la solidarité, le dialogue et la responsabilité.

Ces valeurs, le groupe Terre les concrétise aujourd’hui par des centaines d’emplois pour des personnes au départ moins qualifiées, par une gouvernance qui associe les travailleur·euse·s à la gestion de leur entreprise, dans une démarche d’éducation permanente, par des décisions visant l’intérêt général et par des projets de solidarité locale et internationale.

En démarrant l’année 2020, nos entreprises avaient déjà en ligne de mire d’importants défis. On citera, comme exemples parmi d’autres, le renouvellement du marché du tri des papiers et cartons pour Tri-Terre, l’extension des activités de placement dans de nouvelles provinces pour Co-Terre, l’ouverture de nouveaux magasins de seconde main pour Terre asbl, Autre Terre et Fleur Service Social.

Côté groupe aussi, les défis étaient de taille : assurer le relais après une présidence de 26 ans, renouveler l’ensemble des conseils d’administration, développer les métiers de demain pour les personnes moins qualifiées ou encore travailler à la reconnaissance de la gestion participative en entreprise

Celui dont on ne dira pas le nom est venu tout bousculer à coup de vagues d’infections et de confinements.

Face à ce tsunami sanitaire, chacun·e d’entre nous a dû apprendre à vivre avec la pandémie et ses inconnues, avec la maladie ou l’isolement. Collectivement, il a fallu faire le boulot dans des conditions extraordinaires : des équipes fragilisées, des fermetures de magasins, des annulations de brocante, l’emballement des tonnages de déchets collectés, le stockage des matières supplémentaires en attente d’être triées, l’arrêt des investissements de nos clients, l’organisation du télétravail…

Notre gestion participative, fondée sur des réunions collectives en présentiel, a souffert de la distanciation. Nos organisations du travail s’en sont ressenties, bousculant le besoin des travailleur·euse·s d’être informé·e·s, de s’exprimer ou de participer à la vie et au fonctionnement de leur secteur d’activité.

Durant cette année déboussolante, la magie du groupe Terre a opéré. Les travailleur·euse·s et les responsables ont répondu aux multiples situations à risques de la pandémie par leur implication et leur abnégation. Les équipes furent à l’affut de chaque opportunité pour permettre à leurs entreprises de clôturer l’année dans le vert. Mission réussie ! Bravo à toutes et tous.

Parallèlement à cet investissement quotidien, les travailleur·euse·s ont confirmé par référendum leur adhésion à notre mode de gestion participative en démocratie directe.

L’année 2020 a vu aussi la création de la nouvelle coopérative BatiTerre, fruit de notre partenariat avec Batigroupe et La Poudrière ou encore la reconnaissance de Fleur Service Social comme Association de Promotion du Logement, un outil qui permettra d’intensifier l’accompagnement par le logement des plus démunis.

Pour conclure, je voudrais encore remercier celles et ceux qui ont fait le job dans des conditions difficiles en y ajoutant souvent une dose de solidarité, cet ingrédient qui nous permet de soulever des montagnes.

François Malaise, Président-directeur général Groupe Terre